[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Chatillon-coligny site officiel]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[Mairie Chatillon-coligny]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[Mairie Chatillon-coligny]

Châtillon-Coligny ( Le Château )

Le château, construit sur un plateau, domine la vallée du Loing et le cours du Milleron ; en 1059 Châtillon est un castrum aux mains des comtes de Blois et possède une simple tour de bois (Castri Castellionis vers 1120) ; en 1143, il est détruit par Louis VII et la famille de Châtillon s' éteint ;

Au milieu du 12e, la terre passe à la famille de Champagne ; le donjon est élevé vers 1180 par Etienne I de Sancerre ; en 1209 est fondée la collégiale Saint-Pierre ;

En 1359, Louis de Melun aménage une ligne de fortification plus étendue, prolongée en 1376 autour de la ville basse ; En 1437, la terre passe au domaine des Coligny.

En 1464, Jean III de Coligny commande la terrasse au-dessus de l' orangerie, le corps de bâtiment dit le Fer à Cheval date probablement du 15e aussi ; de 1547 à 1562, l' amiral Gaspard II de Coligny fait élever un corps de galerie au nord du corps précédent et un autre corps à l' ouest relié au corps de galerie par un pavillon, le corps de galerie aurait été orné par L e Primatice et Jeangoujon, le pavillon contenait l' escalier ; Gaspard II fait réaliser également l' orangerie et le puits sculpté attribué à Goujon ; en 1552, il transfère la collégiale et la paroisse dans la nouvelle église située dans la ville ; pendant les guerres de Religion, on consolide l' enceinte à l' aide de six bastions ; en 1569, Martinangue, gouverneur de Gien, chasse les réformés et pille le château.

En 1572, on ordonne la démolition du château qui commence par le pavillon sud, mais qui très vite s' interrompt ; en 1638, Gaspard III commande au peintre Duchemin la décoration du château (parties déplacées à l' église et au musée) ;

En 1645, Gaspard IV de Coligny abjure la religion protestante et en 1648, le comte de Châtillon est érigé en duché pairie ; on aurait alors construit un pavillon contenant quatre appartements, des jardins dessinés par Le Nôtre (?) , les quatre pavillons d' angle du jardin, et l' escalier accédant au jardin ; en 1798, Antoine François Gourgeon et Hugues Montbrun, adjudicataires du château, obtiennent l' autorisation de le démolir pour en vendre le matériau ; en 1816, Charles Emmanuel de Montmorency Luxembourg rachète le château et fait construire, en 1854, le logis actuel dans un ancien commun.

Il subsiste aujourd' hui la tour maîtresse, le puits, l' orangerie et le logis aménagé en 1854

Le Donjon